Entre Rita et mes yeux: un fusil

et celui qui connaît Rita se prosterne

adresse une prière

à la divinité qui rayonne dans ses yeux de miel


moi, j’ai embrassé Rita

quand elle était petite

je me rappelle comment elle se colla contre moi

et de sa plus belle tresse couvrit mon bras

je me rappelle Rita

ainsi qu’un moineau se rappelle son étang

Ah Rita

entre nous, mille oiseaux mille images

d’innombrables rendez-vous

criblés de balles.


Le nom de Rita prenait dans ma bouche un goût de fête

dans mon sang le corps de rita était célébration de noces

deux ans durant, elle a dormi sur mon bras

nous prêtâmes serment autour du plus beau calice

et nous brulâmes

dans le vin des lèvres

et ressuscitâmes


Ah Rita

qu’est-ce qui a pu éloigner mes yeux des tiens

hormis le sommeil

et les nuages de miel

avant que ce fusil ne s’interpose entre nous


il était une fois

Ô silence du crépuscule

au matin, ma lune a émigré, loin

dans les yeux couleur de miel

la ville

a balayé tous les aèdes, et Rita

entre Rita et mes yeux, un fusil.


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.