Inquiet, aujourd’hui, ton pur visage flambe. 
Je plonge vers toi qui déchiffre l’ombre et 
La lampe jusqu’à l’obscure frange de l’hiver: 
Quêtes du plomb fragile où j’avance, masque 
Nu, hagard, buvant ta soif jusqu’à accomplir 
Limage qui s’efface, alphabet déjà évanoui. 
Létrave de ton regard est champ bref que je 
Dois espérer, la flèche magique, verbe jeté, 
Plain-chant qu’amour flambant grava jadis.




Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.