Le savoir désagréable


Le savoir, et en particulier le savoir désagréable, ne peut par aucun artifice être totalement rejeté même de ceux qui ne le recherchent pas. La sagesse, déclara autrefois Eschyle, vient aux hommes qu’ils le veuillent ou non. La maison des illusions ne coûte pas cher à bâtir, mais ses habitants sont exposés aux courants d’air et elle menace de s’écrouler à chaque seconde ; la véritable prudence consiste assurément à sortir nos meubles à temps plutôt que de rester à l’intérieur jusqu’au jour où notre logement s’effondre sous notre nez. Il vaut mieux et il doit mieux valoir à long terme qu’un homme voie les choses comme elles sont au lieu de les ignorer.
A. E. Housman