Les Mots


telles des créatures émotionnelles

mes mots s’emmêlent, s’enlacent, 

se dénudent, dans une danse endiablée, 
dans une performance inattendue
dans un corps-à-corps qui fait fi du temps, 

sous le regard inquiet de l’invisible
se fige telle une statue de porcelaine, 
pour ne rien rater de cette beauté
que je m’octroie le droit de me taire
de detourner le regard
et de me regarder ailleurs
la ou je suis a la fois, le miroir
et le visage sur ce miroir…