Cocon


“Elle s’était durcie à son tour tant l’amour se nourrit du sentiment de l’autre. Sans entraînement le cœur se dessèche. On perd toute faculté à partager. On finit par se protéger en se refermant sur ce qu’on a de plus triste : sa solitude.”